LIRE LA PAROLE

08
Juil

Apocalypse 1:3
“Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites ! Car le temps est proche.”

Le vrai bonheur selon Dieu ne provient pas des biens temporels que nous pourrions posséder, mais il vient de ce que nous faisons de Sa parole.

C’est aussi ce que dira le psalmiste dans le psaume 1, du verset  1 au verset  2 : “Heureux l’homme qui trouve son plaisir dans la loi de l’Eternel.” Effectivement, celui qui est un initié à la parole de Dieu trouve un certain plaisir en elle, il est comme attiré par elle, à tel point de ne plus pouvoir s’en passer. En fait, c’est cela aimer Dieu : aimer sa parole.

Le texte ne nous appelle pas seulement à écouter la parole par le biais d’une prédication, chose que nous devons faire, mais à  la lire. Car lire la parole exige une implication personnelle, une assiduité, un consécration, un  tête-à-tête avec Dieu.

Dans quel but lisons-nous les écritures ? Est-ce uniquement pour accomplir un devoir religieux ou bien comme le veut le Seigneur,  pour l’entendre. Si la personne qui lit la Bible n’a rien entendu de Dieu, elle n’a pas fait grand-chose.
Entendre c’est recevoir,  voir, et aussi concevoir.

La parole doit être lue, entendue et enfin gardée. Jésus dit que celui qui garde sa parole, il le gardera aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. En fait, la parole est pour nous une protection sûre. C’est elle qui veille sur nous. C’est une Parole qui ne sommeille ni ne dort, parce qu’elle est Dieu tout simplement.

Voici une première que tu pourrais présenter à Dieu :
“Donne moi Seigneur, à faire de ta parole l’objet de mes délices, de mes recherches et de mon investigation.”

Pasteur Clermond RUPPY

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :