Ruppy Clermond

Je présenterai mon témoignage en 2 étapes :

LA PREMIERE ETAPE : C’est l’expérience que j’ai vécue, il y a 33 ans de cela dans le domaine de la guérison divine.

Avant cette expérience j’étais une personne athée, ne croyant ni dans l’existence de Dieu, ni dans celle du diable. A mes yeux, l’homme pouvait se suffire de lui-même, il n’avait pas besoin d’un être suprême pour l’aider. Jusqu’au jour où ma conception sur Dieu et sur son existence a changé.

Tombant malade d’une maladie qui n’était pas d’ordre physique ou psychologique, j’étais dans l’obligation d’admettre que non seulement Dieu existait, mais que le diable également existait.

A l’age de 24 ans, j’ai commencé à éprouver en dedans de moi une sensation étrange et angoissante, comme une présence en moi. C’était une force qui me prenait à la gorge et à la poitrine, comme pour m’étouffer, et cela à des heures tardives de la nuit, vers les minuits. Je ressentais parfois dans ma chambre des présences qui se déplaçaient. Je n’ai jamais connu une peur aussi terrible que cela.

J’ai consulté plusieurs médecins spécialistes afin de trouver ma guérison, mais aucun d’entre eux n’a pu me guérir, le mal allait en empirant, de sorte que des pensées de suicide m’envahissaient constamment.

C’est à partir de là que j’ai fait appel à un pasteur. Dès qu’il a ouvert sa Bible les puissances qui étaient des puissances démoniaques, m’ont agité avec violence. Le pasteur a prié pour moi et je fus complètement délivré. Un poids énorme a quitté mon corps et je me suis senti plus léger que l’air. J’ai compris alors que le diable existait et que Dieu existait également. Une certitude a pris naissance dans mon cœur : « Dieu est plus fort que le diable . » Que le nom du Seigneur soit béni.

 LA DEUXIEME ETAPE : C’est l’expérience de ma conversion.

Après ma guérison, je venais à l’Église comme pour payer la dette que je devais à Dieu. J’avais encore mes passions : l’alcool et la cigarette. C’est seulement quelques mois plus tard, accompagnant un père de famille chrétien à une colonie de vacances où se trouvaient ses enfants, que Jésus a touché mon cœur à salut. Il a bouleversé ma vie, de sorte que j’ai été convaincu de péché. J’ai pleuré ce jour là toutes les larmes de mon corps en demandant à Dieu pardon pour mon péché. Ma vie a été radicalement changée, j’ai été délivré de mes passions à l’instant même. J’avais rencontré Jésus.

Depuis ce dimanche jusqu’à ce jour, je n’ai jamais cessé de parler de JÉSUS. Prêcher l’évangile pour moi c’est quelque chose de tout à fait logique.

WordPress:

%d blogueurs aiment cette page :